1903

Apparition du mot « clone » 

Le botaniste H.J. Webber utilise pour la première fois le mot « clone », pour désigner des plantes reproduites par reproduction asexuée. 

1935

Première évocation d'un transfert de noyau 

Le prix Nobel de médecine Hans Spemann évoque la possibilité de transplanter des noyaux de cellules dans des ovocytes. Il songe à des expériences chez la grenouille. 

1952

Clonage de grenouilles par transfert de noyau de cellules embryonnaires : début de l’histoire du clonage 

Les américains Robert Briggs et T.J. Kings réalisent un transfert de noyau de cellules embryonnaires de grenouilles dans un ovovcyte « dénoyauté ». Le but n'est pas de cloner mais d'étudier les propriétés des cellules. Quelques tétards naissent.

1979

Première tentative de clonage humain 

L'américain L.B. Shettles tente la première expérience de clonage humain, en greffant des spermatozoïdes dans des ovocytes sans noyau. Des embryons se seraient développés pendant quelques divisions (8 à 12). 

1983

Première plante transgénique

Création d’un plant de tabac résistant aux antibiotiques

1984

Clonage d'un mouton par séparation des cellules d'un embryon : grande avancée pour le clonage 

L'anglais Steve Willadsen réussit à cloner un mouton par séparation des cellules embryonnaires. L'expérience sera ensuite réalisée sur des bovins, des lapins, des cochons et des singes. Le clonage envisagé comme une solution pour les couples éprouvant des difficultés à procréer. 

1994

Nouvel essai chez l'homme sur des embryons non viables


Premières lois de bioéthique 

- L'américain Robert Stillman clone et cultive 17 embryons humains non viables, jusqu'au stade 32 cellules pour certains.

- Le Parlement français adopte un projet de loi sur la bioéthique, qui condamne notamment le clonage reproductif humain.

1996

Naissance de Dolly, la brebis clonée à partir d'une cellule de glande mammaire : apogée du clonage animal

brebis

Source : www.doctissimo.fr

En effet, Dolly est le premier mammifère obtenu par transfert de noyau d’une cellule somatique d’un animal adulte.

Dolly a mis au monde 4 brebis ce qui montre que les animaux clonés ne sont pas stériles et n’ont pas de problèmes pour se reproduire.

Cependant, le signe d’un vieillissement accéléré de la brebis dû à des cellules plus âgées que l’animal lui-même a été constaté : la brebis souffrait d’arthrite prématurée à 5 ans.

Dolly fut euthanasiée à 6 ans à cause d’une maladie pulmonaire incurable, mais qui n’était apparemment pas dû à un vieillissement précaire.

Si l’on étudie l’âge des cellules implantées dans la brebis clonée, on constate qu’elles avaient 12 ans d’existence, ce qui correspond à l’âge moyen du décès d’une brebis. 

xfb3dqg6

Source : www.futura-sciences.com

1997

Naissance de Polly, brebis clonée et transgénique

- Ian Wilmut et son équipe récidivent avec Polly, brebis clonée et transgénique à qui on a réussi à introduire un gène humain dans son patrimoine génétique : elle produit dans son lait une protéine humaine aux propriétés thérapeutiques. 

1998

Naissance de Marguerite, première vache française clonée. 

Marguerite, première vache française clonée, voit le jour dans une ferme de l'INRA. Elle est le résultat d'un clonage par transfert du noyau d'une cellule foetale de muscle. 

1999

Nouvel essai sur l'homme. 

Des chercheurs coréens clonent une cellule somatique de femme infertile. Ils laissent l'embryon résultant se développer jusqu'au stade 4 cellules. 

2001

Premiers cochons transgéniques clonés


cochonsclones

Source : chine-informations.com 

_

Nouvelle tentative chez l'homme

- PLL Therapeutics annonce la naissance des cinq premiers cochons transgéniques clonés en Ecosse. Ils résultent d'un transfert de noyau de cellule adulte.

.

.

.

.

.

- Advanced Cell Technology crée le premier clone d’embryon humain qui ne dépasse pas le stade précoce de 6 cellules. La firme insiste sur le caractère thérapeutique de ses recherches qui ont pour but d’obtenir des cellules souches capables de traiter des maladies incurables.

       2004

-

-

-

-

2007

Projet de révision des lois de bioéthique

-

-

-

-

Clonage d’un embryon de primate 

Le projet de révision des lois de bioéthique est adopté en première lecture au Sénat et en attente de seconde lecture à l'Assemblée Nationale.
-

-

Des chercheurs américains réussissent pour la 1ère fois le clonage d’un embryon de primate (macaque) à partir de la technique du clonage par transfert du noyau prélevé sur des cellules d’animaux adultes.