- Ce qu’en pensent les scientifiques 

eugenisme

Source : www.barons-marques.info

_

«C'est une avancée considérable qui rend l'obtention d’embryons humains clonés beaucoup plus facile sans sous-estimer pour autant les risques inhérents à une telle technique, car elle divulgue la «recette» de fabrication du début d'un embryon humain.»

«L'équipe coréenne, composée de scientifiques de premier plan et d'expérimentateurs hors pair, a apporté un ensemble d'améliorations plutôt qu'une véritable révolution à la technique de base»

Alex Kahn

«  C'est une occasion unique de faire des découvertes. Mais en même temps, nous devons nous assurer que nous suivons le bon chemin, d'un point de vue éthique »

Y.H Tan, directeur de l'Institut biologie moléculaire et cellulaire de Singapour

" Exposer les êtres humains au clonage n'est pas prendre un risque inconnu, c'est faire sciemment du mal au gens "

John Kilner

« Évoquer la dignité de l'Homme pour ce qui n'est encore qu'un embryon suppose que vous avez résolu l'équation : l'homme embryonnaire est-il déjà un Homme ? »

Claire Dureau, gynécologue

_

_

_

_

_

- Ce qu’en pensent les religions

untitled

_

Source : www.unesco.org

_

_.

.

.

.

.

_

Le bouddhisme :

       - La vie est sacrée = réincarnations 

       - L'avortement est négatif, à n'importe quel stade de la grossesse

_

Le judaïsme :

- Le respect de la vie est absolu, sacré et inviolable car c'est une création et don de Dieu

       - L'avortement ou le don du fœtus est autorisé avant 40 jours, jusqu'alors, l'embryon n'est pas sacré 

_

L'islam :

       - Le fœtus reçoit « le souffle d'Allah » 40 jours après la conception. Jusqu'alors l'embryon n'est pas sacré, et considéré sans vie. 

- Corps et esprit ne font qu'une seule unité

_

_

religions

_

_

- Ce qu’en pensent les grandes organisations

_

o ONU : meilleur niveau d’interdiction en ce qui concerne le clonage reproductif, considéré comme une pratique criminelle

__

-bebe_betail

o GEE (groupe européen d’éthique) :

_

                                           -   1997 : Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’homme

__Source : clonage2008.free.fr

                                            -   2001 : rapport du comité international de bioéthique : l’utilisation des cellules souches embryonnaires pour la recherche thérapeutique à UNESCO

-

                                        -  2005 : - Février : convention internationale contre le clonage des êtres humains à des fins de reproduction à ONU

- Octobre : déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme) 

_

_

Sondages

_

sondage_1

_

_

On se rend compte grâce à ce graphique que les français et les américains s'accordent à penser que le clonage n'est pas une bonne chose, ou du moins qu'il y a des raisons de s'y opposer; il y a cependant plus d'américains qui y sont favorables que de français (dans les échantillons de population interrogés), et moins qui se déclarent indifférents ou ne se prononcent pas.



Il est intéressant de considérer les raisons qui font que les gens sont opposés au clonage. Malheureusement, les deux sondages ne proposaient pas les mêmes réponses aux personnes interrogées ; nous les avons donc étudiés séparément.

_

_

sondage_2

sondage_3

_

On constate donc que la majorité des américains interrogés (72%) ont déclaré être contre le clonage pour une question d'éthique et de morale, contre seulement 30% des français; et 25% de ceux-ci pensent que cela représente un danger pour la santé, pour 19% des américains. Cependant, les réponses proposées lors du sondage du CSA en France étant plus nombreuses et plus précises, on ne peut pas vraiment comparer les résultats des deux pays concernant cette question.

En France, une question supplémentaire a été posée aux personnes interrogées:

_

sondage_4

On s'aperçoit ici que les français interrogés sont majoritairement favorables au clonage s'il sert à soigner, mais opposés pour des raisons bien moins cruciales, voire en rapport avec des dérives eugéniques ou contre l'éthique, telles que la création d'un enfant parfait, le choix du sexe de ses enfants (donc le tri embryonnaire sans but médical) ou la réalisation du fantasme d'immortalité. Les avis sont plus partagés en ce qui concerne les questions médicales moins directes, comme la mise en place d'une réserve d'organes humains pour des greffes sans crainte de rejet ou la possibilité aux personnes stériles d'avoir un enfant sans passer par l'adoption; mais la peur des dangers et des dérives que pourraient engendrer la capacité à cloner semble pousser les gens à s'opposer à ce genre de projets.

__

France : Sondages effectués sur un échantillon national de 1002 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, constitués d'après la méthode des quotas.

_

USA : Sondage effectué sur un échantillon national de 2002 personnes représentatif de la population adulte.

_

Source des sondages : csa-fr.com